Collectifs Modéliser & Simuler 2013-2014

Modèles Simulations Systèmes - 2008

Curriculum Vitae
Publications et Conférences
Métaphores Analogies
Modèle Simulation
Mod / Sim / Sys
Qu'est-ce que l'informatique ?
Formaliser le vivant
Modéliser le social - Théorie Réalité Modèle
 

 

  

Modéliser & simuler. Epistémologies et pratiques de la modélisation et de la simulation, Tome 2
 
Sous la direction de Franck Varenne, Marc Silberstein, Sébastien Dutreuil et Philippe Huneman
 
    Présentation :
    Il y a trente-cinq ans paraissait en France l’importante synthèse dirigée par Pierre Delattre et Michel Thellier : Élaboration et justification des modèles. Depuis cette date, que de chemins parcourus ! La simulation a pris un poids considérable. Sa pratique n’est plus seulement numérique. L’approche objets, la simulation à base d’agents, la simulation sur grille, le calcul parallèle se sont développés. La diversité des pratiques s’est donc considérablement accrue, essentiellement à la faveur de l’enrichissement des possibilités offertes par la computation. Si cette augmentation de la diversité a pu apparaître comme occasionnant un morcellement des pratiques de modélisation, on ne peut oublier qu’elle a été accompagnée d’une tendance inverse : l’intégration de différents types de sous-modèles dans des systèmes uniques de simulation.
    Reste que la puissance calculatoire des ordinateurs, la diversité des modes de simulation, l’amplification du phénomène « boîte noire » impliquée par ces deux facteurs, ont pu concourir à un effet de « sidération » devant l’effectivité de ces expériences in silico. Une forme de « scepticisme computationnel » doit alors être à l’œuvre pour s’en prémunir.
    Il fallait tâcher de rendre compte de ces mouvements riches et en partie contradictoires. Il fallait tâcher d’en proposer des analyses épistémologiques en profitant des progrès de la philosophie des sciences sur la notion de modèle, fruits d’inflexions importantes qui ont également eu lieu dans cette discipline au cours des dernières décennies depuis l’analyse des théories scientifiques vers l’examen des modèles.
    Les 23 chapitres du tome 2 de Modéliser & simuler entendent compléter le vaste état des lieux commencé dans le tome 1 (VOIR LE TOME 1) en mettant en valeur des disciplines et des approches qui n’y étaient pas représentées, par exemple la modélisation matérielle en physique, la modélisation formelle et la simulation en chimie théorique et computationnelle, en architecture ou encore en ingénierie et dans les sciences de la conception.
     
    Formats :
  • Lieu : Paris
  • Editeur : Editions Matériologiques
  • e-ISBN : 978-2-919694-73-0
  • ISBN : 978-2-919694-72-3
  • Format : 17x24 cm
  • Support : eBook PDF (hypertextualisé et en couleur) ; papier (55 figures couleur)
  • Publication : novembre 2014
  • Nombre de pages : 770
  • Prix eBook : 17,99 € - sur le site Numilog
  • Prix version papier : 39 € : sur le site de l'éditeur
Sommaire :
 
Introduction (page 1), Sébastien Dutreuil, Philippe Huneman, Franck Varenne, Marc Silberstein, Modélisation et simulation  : arguments et questions vives
 
 
Partie I : EPISTÉMOLOGIES DE LA MODÉLISATION ET DE LA SIMULATION
 
 
1. Apports généraux des modèles et des simulations
 
 
Chapitre 1 (page 21), Léo Coutellec & Anne-Françoise Schmid,Modélisation, simulation, expérience de pensée : la création d’un espace épistémologique. Regards à partir des œuvres de Vernadsky et de Poincaré
 
Chapitre 2 (page 49), Stéphanie Ruphy, Simulations numériques de phénomènes complexes : un nouveau style de raisonnement scientifique ?
 
Chapitre 3 (page 67), Hélène Guillemot, Comprendre le climat pour le prévoir ? Sur quelques débats, stratégies et pratiques de climatologues modélisateurs
 
 
2. Apports spécifiques des modèles et des simulations
 
En physique
 
Chapitre 4 (page 111), Sara Franceschelli, La déduction mathématique et la théorie physique. Exemple de solutions numériques physiquement utiles
En biologie
 
Chapitre 5 (page 137), Matteo Mossio & Leonardo Bich, La circularité biologique : concepts et modèles

Dans les transferts interdisciplinaires et aux interfaces génériques des systèmes complexes

Chapitre 6 (page 171), Johannes Martens, Le modèle de l’agent maximisateur en biologie

Chapitre 7 (page 193), Denis Phan, La modélisation à base d’agents et la simulation par systèmes multi-agents de sociétés d’agents intentionnels

En architecture
 
Chapitre 8 (page 245), Christian Girard, L’architecture, une dissimulation. La fin de l’architecture fictionnelle à l’ère de la simulation intégrale
 
Chapitre 9 (page 293), Philippe Morel, Géométrie polymorphe et jeux de langages formels : sur l’usage de la géométrie et des modèles dans l’architecture contemporaine
 
 
 
Partie II : PRATIQUES DE LA MODÉLISATION ET DE LA SIMULATION
 
 
1.     Modèles matériels et modèles computationnels en physique et en chimie
 
 
Chapitre 10 (page 339), Thierry Foglizzo, De l’observation d’une fontaine à l’explosion des étoiles. Un modèle analogique complémentaire des simulations numériques
 
Chapitre 11 (page 359), Gilberte Chambaud, La modélisation en chimie : des atomes aux systèmes complexes
 
Chapitre 12 (page 425), Frédéric Wieber, Contraintes et ressources computationnelles dans l’histoire de la chimie des protéines (1960-1980)
 
 
2.     Sciences de la vie : flux, dynamiques, formes et échelles
 
 
Chapitre 13 (page 455), Céline Brochot, Marie-Émilie Willemin & Florence Zeman, La modélisation toxico-pharmacocinétique à fondement physiologique : son rôle en évaluation du risque et en pharmacologie
 
Chapitre 14 (page 493), Sébastien Martin & Bertrand Maury, Notion de résistance de l’arbre pulmonaire bronchique dans la ventilation respiratoire humaine
 
Chapitre 15 (page 525), Laurent Pujo-Menjouet, Théorie sur l’apparition de structures de Turing pour les biologistes, ou éclaircissements sur deux intuitions ingénieuses
 
Chapitre 16 (page 561), Pascal Carrivain, Jean-Marc Victor & Annick Lesne, Modéliser et simuler les chromosomes : propriétés physiques et fonctions biologiques
 
Chapitre 17 (page 581), Julien Delile, René Doursat & Nadine Peyriéras,Modélisation multi-agent de l’embryogenèse animale
 
Chapitre 18 (page 625), René Doursat, Hiroki Sayama & Olivier Michel,L’ingénierie morphogénétique : modèles de processus dynamiques pour la morphogenèse
 
Chapitre 19 (page 643), Paul Villoutreix, Vers un modèle multi-échelle de la variabilité biologique ?
 
Chapitre 20 (page 665), Jean-Marie DEMBELE & Christophe CAMBIER,Une approche à base d’agents particule pour les processus biologiques d’agrégation
 
 
3. Ingénierie et sciences de la conception
 
 
Chapitre 21 (page 689), Stéphane Redon, Modélisation et simulation adaptatives pour les nanosciences
 
Chapitre 22 (page 703), Frédéric Boulanger, Modélisation multiparadigme pour la conception des systèmes
 
Chapitre 23 (page 725), David R.C. Hill, Simulations stochastiques et calcul à haute performance : la « parallélisation » des générateurs de nombres pseudo-aléatoires
 
 
Les auteurs (page 751)

 

 

 

  

Modéliser & simuler. Épistémologies et pratiques de la modélisation et de la simulation, tome 1

Franck Varenne et Marc Silberstein (dir.)

 

  • Editions Matériologiques : www.materiologiques.com/Modeliser-simuler-Epistemologies
  • Collection "Sciences & Philosophie"
  • Langue : fr
  • ISBN : 978-2-919694-19-8
  • Format : 17x24 cm
  • Supports : Livre papier (sur le site des Editions Matériologiques), PDF actif (liens hypertextes et vidéos), ePub, Kindle sur tous les sites marchands
  • Publication : avril 2013
  • Nombre de pages : 974 pages (750 liens hypertextuels, 136 illustrations couleur, 4 vidéos de simulations dynamiques)
  • Prix : 23 euros

 

En format pour Tablettes ePub :

numilog.com/228154/Modeliser-et-simuler---Epistemologies-et-pratiques-de-la-modelisation-et-de-la-simulation---Tome-1.ebook

 

En format pour Tablettes Kindle :

www.amazon.fr/Mod%C3%A9liser-simuler-Epist%C3%A9mologies-mod%C3%A9lisation-simulation-ebook/dp/B00IJGOX28/ref=sr_1_9

 

Présentation

       De manière spectaculaire, l’actuel tournant computationnel des sciences et des techniques conduit à l’essor, à la diversification et à la multiplication des pratiques de modélisation et de simulation. Le recours croissant à l’ordinateur, d’abord pour la résolution numérique de modèles mathématiques puis pour la modélisation computationnelle proprement dite, a rendu accessibles au calcul des pans entiers de formalismes mathématiques et logiques souvent déjà connus mais jusque-là peu utilisables. À partir de l’essor des approches individus-centrées et des approches orientées-objets ou encore fondées sur des agents informatiques, les simulations n’ont plus toujours été conçues comme des calculs approchés de modèle mathématique mais aussi comme des représentations à visée plus ou moins réaliste. Dans ce cadre-là, le statut épistémologique des simulations a de nouveau été activement interrogé. Autre déplacement notable dû à ce changement des outils et des pratiques : les modèles n’apparurent plus nécessairement comme appelés à demeurer simples, en tout cas au sens où les méthodologies de naguère semblaient l’exiger de manière définitive.

      L’objectif de cet ouvrage est de se faire l’écho de ces bouleversements, de ces déplacements et de ces interrogations multiples de manière à donner au lecteur – tant scientifique ou philosophe que curieux des nouveaux agencements de ces pratiques scientifiques – certaines des pistes de réflexion et d’analyse qui paraissent les plus représentatives ou les plus prometteuses en ce domaine. Ce tome 1 de Modéliser & simuler est divisé en deux grandes parties. La première rassemble onze contributions de nature épistémologique, émanant de philosophes des sciences ou de scientifiques modélisateurs. La seconde partie présente vingt-deux chapitres de nature plus proprement méthodologique et applicative écrits par des scientifiques modélisateurs ; elle est subdivisée en trois sous-parties dont la justification est, quant à elle, classique puisque résolument disciplinaire, et cela même si la modélisation a justement parfois pour effet de brouiller les frontières disciplinaires  : [2.1] Physique, sciences de la Terre et de l’Univers, [2.2] Sciences du vivant, [2.3] Sciences sociales. Cette classification disciplinaire par défaut a le double avantage de donner un premier outil d’orientation au lecteur plus familier des objets que des méthodes et aussi de lui donner d’emblée l’idée de l’extrême étendue du spectre des domaines scientifiques où ces pratiques contemporaines se multiplient effectivement et se croisent.

   La variété des approches philosophiques des modèles et des simulations comme celle des pratiques scientifiques justifient l’emploi des deux pluriels dans le titre de l’ouvrage : il s’agit bien ici d’exposer et de mettre en regard à la fois des épistémologies et des pratiques, bien que ces deux diversités ne s’expliquent pas par les mêmes raisons. L’épistémologie en particulier est donc comprise ici en un sens large. La demande qui a été formulée en direction des auteurs était toutefois différente et dépendait de leurs domaines de compétence : on ne pouvait supposer que les scientifiques se muent en épistémologues, ni inversement. Aux philosophes de métier ou à certains scientifiques devenus aussi des épistémologues actifs, il a été demandé une analyse des concepts et des pratiques avec une sensibilité particulière au tournant computationnel et aux changements conceptuels afférents des dernières décennies. Aux scientifiques modélisateurs, en revanche, il a été demandé de fournir un travail de méthodologie comparative dans leur domaine, c’est-à-dire un travail de mise en perspective critique des différents types de modèle et de simulation qu’ils pratiquent, ainsi que des types de justification qui chaque fois les accompagnent dans la littérature scientifique consacrée. Ils avaient la possibilité pour cela de focaliser leur chapitre sur la variété et sur l’évolution des types de modélisation et de simulation d’un cas de système cible (ex. : protoplanète, plante, etc.) ou, au moins, d’un cas de domaine cible (ex. : trafic routier, circulations d’opinion, complexe sol-eau, etc.). La deuxième partie de cet ouvrage - celle qui présente les chapitres de scientifiques modélisateurs - est délibérément la plus fournie. La parole et les analyses des praticiens ont en en effet été sciemment favorisées. Pour un certain nombre de ces auteurs scientifiques, le défi était nouveau : le passage à la langue française, au discours comparativiste et de mise en perspective le plus à jour possible sur des domaines si avancés était une réelle nouveauté. Le résultat est d’une grande rigueur et d’une grande richesse : bien des idées fortes et, pour certaines réellement inédites, sont exprimées dans cet ouvrage collectif.

 


Le tome 2 est prévu pour fin 2014.


SOMMAIRE détaillé www.materiologiques.com/Modeliser-simuler-Epistemologies

 

 

 

_______________________________________________________________

 

 

Matière première, N° 3 : Modèles, simulations, systèmes

 

 

MODELES SIMULATIONS SYSTEMES

 

par Jean-Jacques Kupiec, Guillaume Lecointre, Marc Silberstein & Franck Varenne (dir.)
n° 3/2008 de la revue "Matière première", Revue d'épistémologie et d'études matérialistes.

PRESENTATION

Ce numéro de Matière première est issu à la fois d'un colloque (organisé le 22 janvier 2007 par le Centre Cavaillès, ENS Paris) qui traitait du rôle de la modélisation en biologie et d'un séminaire (organisé en 2006-2007 par l'Association pour les études matérialistes, au MNHN) dont le thème était "Explication, modélisation et simulation". On y trouve un tour d'horizon pluridisciplinaire (philosophie, économie, biologie) et quelques sondages plus en profondeur dans un domaine - la biologie des systèmes - où, à certains égards, les épistémologies appliquées des modèles et des simulations semblent le plus rapidement et le plus significativement évoluer aujourd'hui. Par sa perspective critique et comparative, cette approche offre un panorama du domaine utile à de nombreux spécialistes, praticiens ou théoriciens de la modélisation et de la simulation, démarches cruciales dans toutes les sciences.

Prix : 25 euros, 340 pages, 15 x 21,5 cm, ISBN : 978-2-84950-14-74, collection "Matériologiques",
mots clés : modélisation, simulation numérique, biologie, épistémologie, système

LIRE la première partie de la préface :
http://www.passiondulivre.com/livre-52603-matiere-premiere-n-3-modeles-simulations-systemes.htm#138484


Achat en ligne :
http://www.amazon.fr/Mati%C3%A8re-premi%C3%A8re-N%C2%B0-simulations-syst%C3%A8mes/dp/2849501476/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=books&qid=1205743159&sr=1-1

SOMMAIRE

Franck Varenne, Marc Silberstein, Jean-Jacques Kupiec, Guillaume Lecointre : "Introduction : Modèles, simulations, systèmes"

Partie 1.1 : Epistémologie des modèles et des simulations.

Soazig Le Bihan (philosophe, Illinois Institute of Technology, Chicago) : "La conception sémantique des théories scientifiques. II : comment peut-elle rester "sémantique" ?"
Jean Lassègue (philosophe, CREA, Paris) : "Turing, entre le formel de Hilbert et la forme de Goethe"
Anouk Barberousse (philosophe, IHPST, Paris), Sarah Franceschelli (philosophe, ENSLSH, Lyon), Cyrille Imbert (philosophe, université de Caen et IHPST) : "Simulations numériques et expériences"
Pierre-Alain Braillard (philosophe, IHPST, Paris) : "Que peut expliquer un modèle complexe et peut-on le comprendre ?"
Evelyn Fox Keller (philosophe, MIT, USA) : "Biologie des systèmes et recherche des lois générales"
Giuseppe Longo (mathématicien, ENS, Paris) : "Des sciences exactes aux phénomènes du vivant, à partir de Schrödinger : mathématiques, programme et modèles"
Franck Varenne (historien et philosophe des sciences, université de Rouen et GEMAS) : "Modèles et simulations : pluriformaliser, simuler, remathématiser"

Partie 1.2 : Pratiques et usages des modèles et des simulations.

Bernard Walliser (économiste, Ponts-et-Chaussées, Paris) : "Les modèles de l'économie cognitive"
Gilbert Chauvet (biophysicien, EPHE, Paris) : "Sur le rôle de la théorie et des mathématiques en biologie. Un nouveau paradigme : le principe d'auto-association stabilisatrice"
Jean-Pierre Mazat (biochimiste, INSERM, Bordeaux) : "Une petite histoire de la modélisation du métabolisme cellulaire. Vers une théorie du métabolisme en biologie"
Denis Noble (physiologiste, université d'Oxford) : "Principes de la biologie des systèmes et leurs applications en modélisation"
Olivier Gandrillon (biologiste moléculaire, université Lyon 1) : "Modélisation moléculaire individu-centrée : contribution à une biologie des systèmes"

Partie 2 : Hommage. Marc Jarry (biologiste, université de Pau) et Marc Artzrouni (mathématicien, université de Pau) : "Un hommage à Jean-Paul Gouteux : la randonnée d'un biologiste au pays des mathématiques"

Partie 3 : Varia. David Piotrowski (linguiste, CREA-CNRS, Paris) : "Sur le statut épistémologique de la linguistique et la nature de son objet"

Partie 4 : Impostures intellectuelles. David Forest (politologue, Paris) : "Quand la futurologie rencontre le grand public : permanence et constance d'une vulgate. Lectures croisées de Jacques Attali et de Joël de Rosnay"

 

 


franck.varenne
06/01/2014

 

franck.varenne
24/03/04